• Suivez nous sur les réseaux

Médecins et infirmièr.e.s en CeGIDD, CPEF et centre de santé sexuelle

60h, 15 à 20 participant.e.s

Objectifs

Cette formation s’adresse aux médecins et infirmier.e.s, elle a pour objectif de mobiliser les professionnels de santé pour mettre en œuvre des stratégies de prévention, de dépistage du VIH et autres IST plus volontaristes et ciblées en direction des publics ayant des comportements sexuels à risque dans une approche globale de santé sexuelle.

Contexte

Compte tenu des enjeux que représentent le dépistage tardif et le nombre de personnes ignorant
leur infection à VIH, la stratégie Nationale de santé publique et les deux feuilles de route ont inscrit
comme priorité l’amélioration de l’accessibilité et du fonctionnement des CEGIDD, CPEF et centres de
santé sexuelle . Dans ce cadre, un Arrêté du 29 octobre 2021 autorise un protocole de dérogation
des compétences des médecins auprès des IDE.

Public

Médecins et infirmier.e.s des CeGIDD, CPEF et Centre de santé sexuelle

Compétences

– Echanger sur les connaissances de base en santé sexuelle et sexologie utiles à l’exercice de missions en lien avec la sexualité
– Acquérir une approche globale de la santé sexuelle et de la santé reproductive à travers les Objectifs du Développement Durable 2030 (ODD 2030) et des droits humains pour l’intégrer dans sa pratique professionnelle.
– Apporter des connaissances, élaborer des savoirs et savoir-faire, développer les aptitudes et acquérir les postures professionnelles requises en santé sexuelle.
– Développer et renforcer des compétences dans la conduite d’entretien, l’accompagnement des personnes, le rendu de résultats positifs.
– S’approprier des outils d’évaluation décisionnelle des différentes prises de risque afin d’adapter au mieux le dépistage et les conseils préventifs personnalisés.
– Connaitre les outils d’information, de prévention, de réduction des risques et de contraception.
– Savoir poser et retirer les implants contraceptifs.
– Connaitre la conduite à tenir en cas : d’exposition sexuelle récente, de consommation des drogues (chemsex)
– Connaitre la PrEP, le TPE, les différents outils de dépistage, le calendrier vaccinal,
– Prescrire les vaccins VHA, VHB, HPV, la contraception d’urgence,
– Améliorer les partenariats avec les acteurs locaux de préventions
– Connaitre les procédures de déclaration du VIH, des évènements indésirables graves.

Organisation de la formation

Les bases (21h)

– Les Bases santé sexuelle et droits humains en lien avec la sexualité : Concepts de santé sexuelle et reproductive (Réf OMS, 1974, 2006, 2010), promouvoir et appliquer les valeurs des droits humains (Réf OMS 2015) et les objectifs du Développement Durable 2030 (NU 2017) en lien avec la sexualité dans la pratique professionnelle, fondement biologique et anatomique de la sexualité humaine, constructions sociales de la sexualité : influence des cultures, religions et spiritualité, genre, genralité et identité de genre, orientation sexuelle, analyse des pratiques professionnelles
– La communication relative à la sexualité : les bases de la communication relative à la sexualité , visualisation d’un jeu de rôle sur un entretien de communication, identification des 4 types de problèmes sexuels : difficultés, préoccupations, Dysfonctions, troubles : rôle des professionnels dans une offre de santé sexuelle, analyse des pratiques professionnelles
– La brève communication et l’entretien motivationnel: la communication brève relative (BCS) à la sexualité et l’entretien motivationnel, entretien en santé sexuelle et inter-culturalité, approche positive de la sexualité : vers une esthétique de la sexualité, analyse des pratiques professionnelles

Abord théorique des dérogations (42h)

VIH, autres ISTs et hépatites : signes, diagnostic et traitement du VIH, a prévention diversifiée. VIH et IST, la recherche du partenaire, signes, diagnostics et traitement des autres ISTs et hépatites, les facteurs de transmissions du VIH et autres ISTs
Dépistages VIH, IST et hépatites :
– Dérogation 1 : prescription des tests de dépistage et/ou examens biologiques pour le VIH, les hépatites virales (VHB, VHC, VHA) et les autres IST
– Dérogation 2 : Réalisation des tests rapides d’orientation diagnostique pour les IST et VIH
– Dérogation 6 : Réalisation de dépistage par TROD et remise des résultats des TROD positifs et négatifs lors d’actions hors les murs.
– Résultats dépistages VIH et IST et PreP
– Dérogation 3 : Remise des résultats de sérologie et PCR négatifs
– Dérogation n° 4: Prescription du bilan biologique en préparation de la consultation médicale pour la primo prescription de PrEP et le suivi de l’usager asymptomatique
– TPE et vaccinations
– Dérogation 5 : Évaluation de l’exposition à un accident d’exposition aux virus et remise d’un kit de démarrage et le suivi de l’usager
– Dérogation 7 : Prescription de préservatifs remboursés par l’assurance maladie.
– Dérogation 10 : Prescription de vaccination VHB, VHA, HPV
– Contraceptions et IVG : la prévention diversifiée en santé génésique, les contraceptions, les IVG médicamenteuses
– Dérogation 8 : Prescription et délivrance de contraception d’urgence
– Dérogation 9 : Pose et retrait d’implants contraceptifs, sur prescription médicale
Les postures professionnelles : aptitudes et attitudes : secret professionnel, aptitudes et attitudes professionnelles, la sexualité : art majeur du XXIème siècle, analyse de la pratique professionnelle

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour suivre au plus près notre actualité